Pedro de Alarcón, Le Tricorne

alarconLucas et sa femme vivent dans un vieux moulin, à l’écart de la ville, dans un joli coin de campagne où ils tiennent régulièrement table ouverte pour les notables et les dignitaires locaux. Tout irait pour le mieux si le Procureur du Roi, vieillard rusé et sans scrupules, ne s’était amouraché de l’épouse de Lucas, forte femme et sorte de Vénus locale. Très amoureuse de son mari, elle devra déployer des trésors d’ingéniosité pour ne pas céder aux instances de son puissant prétendant.

Puisant dans le répertoire du théâtre classique et dans le fonds picaresque qui fit la gloire de la littérature espagnole, Le Tricorne est unanimement considéré comme le chef-d’œuvre de Pedro de Alarcón (1833-1891), journaliste, pamphlétaire et écrivain célébré par Borges.

  • Titre : Le Tricorne
  • Auteur : Pedro de Alarcón (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Paul Maurin
  • Langue d'origine : espagnol
  • Date : août 2011
  • Nombre de pages : 128 p.
  • ISBN : 978-2-916266-83-1
  • Prix : 9,50 €

Anonyme, La Vie de Lazarillo de Tormès

lazarilloAussi moi, qui confesse n’être pas plus saint que mes voisins, ne serais-je pas fâché que cette bagatelle, que j’écris en ce style grossier, soit goûtée par tout ceux qui se plairont à la lire, et que par elle ils voient qu’un homme peut vivre au milieu de si grands hasards, périls et revers…

Nous disposons de peu de renseignements sur l’origine du Lazarillo de Tormès, chef-d’œuvre fondateur du roman picaresque espagnol. Son auteur demeure inconnu ; la date de son écriture (probablement entre 1525 et 1540) reste elle aussi incertaine.

Le Lazarillo, à la fois roman d’aventures et satire impitoyable, connut immédiatement un immense succès. Il continue d’être aujourd’hui un ouvrage profondément singulier, dans sa façon de mêler à un fonds traditionnel des éléments de critique sociale et religieuse, avec un goût cruel pour la caricature – et un style d’une confondante modernité.

  • Titre : La Vie de Lazarillo de Tormès
  • Auteur : Anonyme
  • Traduction : Alfred Morel-Fatio
  • Langue d'origine : espagnol
  • Date : juin 2012
  • Nombre de pages : 80 p.
  • ISBN : 978-2-916266-94-7
  • Prix : 7,50 €

Roberto Arlt, L’Écrivain raté

arltAprès un premier succès, un jeune auteur s’aperçoit avec terreur que l’inspiration l’a déserté. Naguère animé par une confiance quasi mégalomane en son talent, il connaît à présent le plus affreux des doutes et tente, par tous les moyens – ruse, intimidation, esbroufe – de donner le change au public, à ses pairs, et surtout à lui-même.

Hilarante satire de la République des lettres, L’Écrivain raté était inédit en français.

Fils d’un émigré allemand sans le sou, autodidacte, écrivain, journaliste, Roberto Arlt (1900-1942) fut aussi un piètre homme d’affaires et un inventeur malheureux. Il est l’auteur des Sept fous (1929), roman novateur et anarchique qui fait de lui une figure centrale de l’entrée en modernité de la littérature sud-américaine.

  • Titre : L’Écrivain raté
  • Auteur : Robert Arlt
  • Traduction : Geneviève Adrienne Orssaud
  • Langue d'origine : espagnol (Argentine)
  • Date : juin 2014
  • Nombre de pages : 64 p.
  • ISBN : 979-10-91896-24-5
  • Prix : 6,50 €

Vicente Blasco Ibáñez, Arènes sanglantes

vicente blasco ibanez - arènes sanglantes - éditions sillageJuan Gallardo, jeune torero d’à peine vingt ans, se fait un nom en tuant des taureaux avec une témérité jamais vue, au mépris des règles de l’art. Tête brûlée aux solides appétits, le héros de Blasco Ibáñez est prêt à tout pour conserver le sentiment de puissance que donnent fortune et renommée. Avec amertume, il découvrira la fragilité de son triomphe.

Blasco Ibáñez est l’un des premiers à décrire, avec une grande simplicité, la brève existence d’une idole moderne.

Vicente Blasco Ibáñez (1867-1928), écrivain prolifique, mit toute son œuvre au service de ses convictions. Son militantisme et ses activités journalistiques lui valurent procès, exils et à plusieurs reprises la prison. Il s’attacha à décrire la vie sociale de son temps, dénonçant hypocrisies, inégalités et injustices avec une inlassable énergie.

  • Titre : Arènes sanglantes
  • Auteur : Vicente Blasco Ibáñez (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Georges Hérelle
  • Langue d'origine : espagnol
  • Date : mai 2009
  • Nombre de pages : 352 p.
  • ISBN : 978-2-916266-46-6
  • Prix : 16,50 €

Rubén Darío, Chants de vie et d’espérance

ruben dario - chants de vie et d'espérance - éditions sillageChants de vie et d’espérance, publié en 1905, est un des recueils majeurs de Rubén Darío. Poète précoce, nouvelliste, Darío est un personnage central des lettres hispaniques. De Borges à Octavio Paz, ses successeurs n’auront de cesse de rappeler l’importance de son rôle dans l’entrée en modernité de la poésie de langue espagnole.

Tour à tour lyrique, incantatoire, désespéré, dans le sillage d’Hugo ou de Verlaine, à qui il vouait une immense admiration, célébrant l’âme hispanique ou explorant son rapport à l’érotisme, Darío fait la preuve d’une inventivité formelle parfois révolutionnaire et de la maîtrise d’un immense talent.

  • Titre : Chants de vie et d’espérance
  • Auteur : Rubén Darío
  • Traduction : Lionel Igersheim
  • Langue d'origine : espagnol (Nicaragua)
  • Date : mai 2012
  • Nombre de pages : 128 p.
  • ISBN : 978-2-916266-93-0
  • Prix : 9,50 €

Ricardo Güiraldes, Don Segundo Sombra

guiraldesMoitié endormi, j’arrivai à l’écurie, je bridai et sellai mon cheval et, ouvrant la grande porte du fond, je gagnai la rue. […] Quand j’eus fait quelque deux lieues, je laissai mes bêtes respirer, tandis que le soleil se levait sur mon existence nouvelle. J’éprouvais une joie indescriptible. Une lumière fraîche inondait d’or la campagne.

Publié en 1926, un an avant la mort de son auteur, Don Segundo Sombra est une des œuvres majeures de la littérature argentine. Récit d’une initiation, ode à l’Amérique des gauchos, le roman de Ricardo Güiraldes est avant tout la célébration d’une absolue liberté – Valery Larbaud, Jules Supervielle et Jorge Luis Borges ne s’y étaient pas trompés.

  • Titre : Don Segundo Sombra
  • Auteur : Ricardo Güiraldes (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Marcelle Auclair, revue par Jules Supervielle et Jean Prévost
  • Langue d'origine : espagnol (Argentine)
  • Date : mai 2007
  • Nombre de pages : 288 p.
  • ISBN : 2-916266-17-8
  • Prix : 16,50 €

Francisco de Quevedo, El Buscón. La Vie de l’aventurier Don Pablos de Ségovie

quevedoJe suis parvenu à prendre la résolution d’être vaurien avec les vauriens, et de l’être même plus que tous les autres, s’il m’était possible. Je ne sais si j’ai réussi, mais je puis protester que je n’ai rien épargné pour cela de tout ce qui a dépendu de moi.

Francisco de Quevedo, contemporain de Cervantès, donne avec El Buscón un des chefs-d’œuvre du roman picaresque.

Avec la même désinvolture, Don Pablos devient valet, étudiant, voleur, mendiant, soudard, chasseur d’héritage ou homme de théâtre. D’escroqueries hasardeuses en combats suicidaires, il n’emprunte jamais le droit chemin, dont le préserve une ironie corrosive.

  • Titre : El Buscón. La Vie de l’aventurier Don Pablos de Ségovie
  • Auteur : Francisco de Quevedo (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Rétif de la Bretonne
  • Langue d'origine : espagnol
  • Date : mai 2007
  • Nombre de pages : 208 p.
  • ISBN : 2-916266-18-6
  • Prix : 14,50 € [épuisé]

Ramón del Valle-Inclán, La Guerre carliste

valleinclanLa trilogie de la Guerre carliste est le récit d’une lutte fratricide, dans le décor sauvage d’une Galice transfigurée. Entre 1872 et 1876, le désastre s’abat sur les régions rebelles au pouvoir de Madrid. La population se range derrière Charles VII, prétendant au trône. Fidèle à sa religion, attaché à ses idéaux, tout un peuple part au combat, mené par les héros, parfois sanguinaires, qu’il s’est choisis.

C’est le récit d’une guerre perdue d’avance, que Joseph Conrad considérait avec « le vague regret du romanesque qui disparaît ».

Parue en 1908 et 1909, la trilogie de la Guerre carliste est un des sommets de l’œuvre romanesque de Ramón del Valle-Inclán (1866-1936), poète, homme de théâtre, auteur majeur de la littérature espagnole.

Lire notre « Note historique sur les guerres carlistes ».

  • Titre : La Guerre Carliste
  • Auteur : Ramón del Valle-Inclán (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Bernard Sesé, Maurice Lacoste
  • Langue d'origine : espagnol
  • Date : novembre 2008
  • Nombre de pages : 352 p.
  • ISBN : 978-2-916266-38-1
  • Prix : 17,50 €