Dazai Osamu, La Femme de Villon

Le bruit m’a réveillée. Quelqu’un venait d’ouvrir précipitamment la  porte d’entrée. Sans doute mon mari qui rentrait ivre mort au milieu de la nuit. Je n’ai rien dit et n’ai pas bougé de mon lit…

Descendant d’une riche famille d’aristocrates, Dazai Osamu (1909-1948) sombre très jeune dans l’alcoolisme et mène une vie ponctuée d’histoires d’amour impossibles et de tentatives de suicide. Après avoir publié ses deux textes les plus célèbres, Soleil couchant (1947) et La Déchéance d’un homme (1948), il met fin à ses jours, à l’âge de trente-neuf ans.

  • Titre : La Femme de Villon
  • Auteur : Dazai Osamu (consulter sa biographie)
  • Traduction : Paul Anouilh
  • Langue d'origine : japonais
  • Date : avril 2017
  • Nombre de pages : 64 p.
  • ISBN : 979-10-91896-58-0
  • Prix : 6,50 €

Yasunari Kawabata, Nuée d’oiseaux blancs

Nuée d’oiseaux blancs est écrit entre 1949 et 1952, dans un pays en pleine reconstruction, par un auteur déjà considéré comme l’un des plus grands romanciers japonais de son temps.

Le héros est un trentenaire, fils unique ayant perdu ses parents. Célibataire jouissant d’une fortune confortable, il ne sait pas bien quelle direction sa vie est en train de prendre. Il appartient à une génération qui a grandi sous les bombardements et ne sait plus que faire du legs esthétique et philosophique du Japon ancien. De la façon la plus inattendue, il se trouvera confronté à un dangereux héritage – spirituel, sentimental et amoureux.

Yasunari Kawabata (1899-1972) est un des plus grands écrivains japonais du XXe siècle. Il obtient le Prix Nobel de Littérature en 1968.

  • Titre : Nuée d'oiseaux blancs
  • Auteur : Yasunari Kawabata (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Armel Guerne, Bunkichi Fujimori
  • Langue d'origine : japonais
  • Date : mars 2009
  • Nombre de pages : 192 p.
  • ISBN : 978-2-916266-44-2
  • Prix : 13,50 €

Lu Xun, Le Journal d’un fou

luxunjournalJe viens seulement de comprendre que j’ai vécu toutes ces années en un lieu où l’on se repaît de chair humaine depuis quatre mille ans. Mon frère venait de prendre la maison en charge lorsque notre petite sœur est morte ; qui sait s’il n’a pas mélangé sa chair à nos aliments, pour nous en faire manger à notre insu. Il se peut que, sans le savoir, j’aie mangé quelques bouchées de ma sœur, et voilà mon tour venu…

Récit d’un délire paranoïaque tout autant que parabole ironique sur la Chine d’avant Mao, Le Journal d’un fou est la nouvelle qui rendit célèbre Lu Xun (1881-1936), premier écrivain chinois de la modernité.

  • Titre : Le Journal d’un fou
  • Auteur : Lu Xun (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Langue d'origine : chinois
  • Date : novembre 2015
  • Nombre de pages : 112 p.
  • ISBN : 979-10-91896-42-9
  • Prix : 9,50 €

Lu Xun, La Véritable Histoire de Ah Q

lu xun, la véritable histoire de ah qAh Q est un journalier illettré, fanfaron et mégalomane, qui n’aime rien tant que boire, chercher querelle à ses semblables et inventer avec succès des moyens de se persuader qu’être battu comme plâtre – ce qui lui arrive souvent – est un signe infaillible de supériorité.

Bête et plutôt méchant, sa naïveté et la nullité de son pouvoir de nuisance le rendent presque attendrissant. Plongé sans défense dans l’univers médiocre d’une petite ville où les préjugés, la xénophobie, la veulerie à l’égard des riches et des puissants règnent en maître, il sera broyé par sa propre bêtise tout autant que par celle des autres.

D’une profonde irrévérence à l’égard de la tradition littéraire chinoise classique, et plus généralement de toutes les institutions de la Chine du début du XXe siècle, La Véritable Histoire de Ah Q est sans doute le texte le plus connu de Lu Xun (1881-1936), premier écrivain chinois de la modernité.

  • Titre : La Véritable Histoire de Ah Q
  • Auteur : Lu Xun (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Langue d'origine : chinois
  • Date : juin 2017
  • Nombre de pages : 80 p.
  • ISBN : 979-10-91896-62-7 / 9791091896627
  • Prix : 7,50 €

Natsume Sôseki, La Porte

Sôsuke sait que la vie ne lui accordera guère plus que ce qu’elle lui a déjà accordé. Il sait que rien ne viendra rompre la monotonie de son existence, soulager son ennui ou apaiser ses remords. Mais comme la plupart des hommes il ressent parfois qu’un destin ne peut se résumer à cela. N’y a-t-il pas un moyen, ne serait-ce qu’un seul, de s’élever au-dessus des problèmes sans solutions dans lesquels la vie nous tient enfermés ? Est-il concevable qu’à notre prison il n’y ait pas de porte ?

Natsume Sôseki (1867-1916) est professeur de littérature anglaise à l’université de Tokyo quand il fait paraître à trente-huit ans son premier roman, Je suis un chat. Son succès lui permettant de vivre de sa plume, il publie une quinzaine d’ouvrages, parmi lesquels Oreiller d’herbes et Le Pauvre Coeur des hommes. Dépressif, malade, il meurt en 1916, laissant inachevé un ultime chef-d’oeuvre, Clair-obscur.

Lire la version électronique.

  • Titre : La Porte
  • Auteur : Natsume Sôseki (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Raymond Martinie
  • Langue d'origine : japonais
  • Date : mai 2010
  • Nombre de pages : 256 p.
  • ISBN : 978-2-916266-65-7
  • Prix : 19,50 €

Junichirô Tanizaki, Le Tatouage et autres récits

Seikichi, un jeune tatoueur, est en passe de devenir l’artiste le plus réputé de Tokyo. Des plus fameuses courtisanes jusqu’à l’amateur éclairé, tous se disputent l’honneur de lui confier la décoration de leur épiderme. Insensible au succès, Seikichi est rongé par l’envie ardente de réaliser son chef-d’oeuvre. Il lui faut pour cela trouver une femme très jeune et d’une beauté incomparable. Les années passent, et le hasard met sur son chemin celle qu’il attendait…

Junichirô Tanizaki (1886-1965) est l’une des grandes figures de la littérature japonaise du XXe siècle. Après une jeunesse marquée par une dépression nerveuse et de nombreux problèmes avec la censure, il construit une œuvre profondément originale, où la réflexion sur les pulsions sexuelles et leur perversion tient une place capitale.

Ce recueil comprend : Le Tatouage, Les Jeunes Garçons et Le Secret.

  • Titre : Le Tatouage et autres récits
  • Auteur : Junichirô Tanizaki (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Cécile Sakai, Marc Mécrant
  • Langue d'origine : japonais
  • Date : juin 2010
  • Nombre de pages : 128 p.
  • ISBN : 978-2-916266-67-1
  • Prix : 9,50 €