Ambrose Bierce, Le Club des Parenticides

Une journée de juin 1872, au petit matin, j’ai tué mon père – cela m’a beaucoup marqué à l’époque. C’était avant mon mariage, alors que j’habitais chez mes parents dans le Wisconsin…

Ambrose Bierce a endossé presque tous les rôles : soldat pendant la guerre de Sécession, douanier en Alabama, chercheur d’or, journaliste à San Francisco, Londres ou Washington, enfin aventurier valétudinaire au Mexique. Il lui en resta une ironie glacée et un sens aigu du grotesque, dont son talent de nouvelliste sut tirer le meilleur parti.

  • Titre : Le Club des parenticides
  • Auteur : Ambrose Bierce (consulter sa biographie)
  • Traduction : Marie Picard
  • Langue d'origine : anglais (États-Unis)
  • Date : juin 2007
  • Nombre de pages : 48 p.
  • ISBN : 978-2-916266-20-6
  • Prix : 5,00 €

Lewis Carroll, La Canne du destin

carroll– « Ô pâtures dont le parfum / Embaume le bleu firmament / Havre des humbles »…
– Malandrins, suggéra le Baron.
– Malandrins ?! répéta le poète en ouvrant des yeux éberlués.
– Oui, des malandrins. Des gitans, si vous préférez, répliqua calmement son hôte. On en trouve souvent endormis dans le pré.
L’inspiré haussa les épaules et reprit :
– « Havre des humbles violettes »…
– Malandrin rime nettement mieux que violette, objecta le Baron.
– Tant pis ! rétorqua l’autre.

  • Titre : La Canne du destin
  • Auteur : Lewis Carroll
  • Traduction : Marion Roman
  • Langue d'origine : anglais
  • Date : février 2013
  • Nombre de pages : 48 p.
  • ISBN : 979-10-91896-05-4
  • Prix : 5,50 €

Joseph Conrad, Des souvenirs

L’espoir que la lecture de ces pages puisse évoquer la vision d’une personnalité, de l’homme qui se trouve derrière des livres aussi fondamentalement différents, par exemple, que La folie Almayer et L’agent secret (…). Tel est l’espoir. Quand au but immédiat, étroitement lié à cet espoir, c’est de relater ici des souvenirs personnels en exposant fidèlement les sentiments et les sensations qui demeurent associés à la composition de mon premier livre et à mon premier contact avec la mer.

  • Titre : Des souvenirs
  • Auteur : Joseph Conrad (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Georges Jean-Aubry
  • Langue d'origine : anglais (Pologne)
  • Date : mai 2004
  • Nombre de pages : 256 p.
  • ISBN : 2-9518624-3-1
  • Prix : 15,50 €

Joseph Conrad, Le Miroir de la mer

Plus de quinze ans après avoir fait ses adieux à la vie de marin, Joseph Conrad évoque dans Le Miroir de la mer les événements et les figures qui ont marqué ses jeunes années. Il rend là un émouvant hommage aux hommes de la mer ; ils devaient jusqu’à sa mort nourrir son imaginaire d’écrivain.

  • Titre : Le Miroir de la mer
  • Auteur : Joseph Conrad (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Georges Jean-Aubry
  • Langue d'origine : anglais (Pologne)
  • Date : mai 2005
  • Nombre de pages : 288 p.
  • ISBN : 2-9518624-7-4
  • Prix : 16,50 €

Joseph Conrad, Le Duel

Les lieutenants Féraud et d’Hubert sont deux jeunes officiers lancés dans le fracas des guerres napoléoniennes et promis à un grand avenir. Sous un prétexte si dérisoire qu’il en est inavouable, les deux hommes entament une guerre personnelle dont nul ne peut imaginer jusqu’où elle les mènera.

Joseph Conrad (1857-1924), fils d’un aristocrate polonais déchu, fait carrière dans la marine anglaise jusqu’en 1893 avant de choisir de se consacrer à l’écriture. Auteur de Lord Jim, d’Au coeur des ténèbres et de Nostromo, il devient un écrivain anglophone incontournable. Il meurt en Angleterre en 1924.

 
  • Titre : Le Duel
  • Auteur : Joseph Conrad (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Marie Picard
  • Langue d'origine : anglais
  • Date : octobre 2010
  • Nombre de pages : 128 p.
  • ISBN : 979-10-91896-36-8
  • Prix : 9,50 €

Joseph Conrad, Gaspar Ruiz, A Set of Six

Les six nouvelles qui composent ce recueil furent écrites durant les années des plus grands chefs-d’œuvre de Conrad – notamment Lord Jim et Nostromo. Qu’il décrive un épisode étrange de l’épopée napoléonienne (Le Duel) ou de la guerre d’indépendance au Chili (Gaspar Ruiz), qu’il s’attache au destin tragique d’un indicateur infiltré dans un groupuscule anarchiste (L’Indicateur) ou à la vie d’un bagnard en fuite dans un comptoir colonial isolé (Un anarchiste), Conrad met en scène des personnages typiques de son univers, aux prises avec une fatalité contraire, finalement victimes de leur propre force, de leur vaillance et peut-être de leur aveuglement.

Ce volume comprend : Gaspar Ruiz – L’Indicateur – La Brute – Un anarchiste – Le Duel – Il Conte.

  • Titre : Gaspar Ruiz, A Set of Six
  • Auteur : Joseph Conrad (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Philippe Néel
  • Langue d'origine : anglais
  • Date : mai 2012
  • Nombre de pages : 320 p.
  • ISBN : 978-2-916266-92-3
  • Prix : 14,50 €

Stephen Crane, Le Bateau ouvert

Stephen Crane (1871-1900) est l’un des très grands écrivains de langue anglaise. Ami de Conrad et de James, il sut forger un style d’une nouveauté étonnante, au cours d’une carrière très tôt interrompue par la maladie.

Le Bateau ouvert, terrible récit d’un naufrage, est considéré comme un « classique » de la littérature américaine. Crane s’y montre impressionnant de force, de simplicité, d’esprit ; pour H. G. Wells, il s’agit là d’une œuvre qui appartient à « ce que l’homme a pu créer d’éternel ».

  • Titre : Le Bateau ouvert
  • Auteur : Stephen Crane (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Pierre Leyris
  • Langue d'origine : anglais (États-Unis)
  • Préfacier : H. G. Wells
  • Date : novembre 2005
  • Nombre de pages : 128 p.
  • ISBN : 2-9518624-8-2
  • Prix : 9,50 €

Stephen Crane, La Conquête du courage

Au premier coup d’œil sur la plaine fourmillant de soldats ennemis, il cessa de se demander s’il avait ou non chargé son fusil. Avant même d’être prêt à commencer – avant de s’être dit à lui-même qu’il allait se battre, il épaulait son fusil d’un geste sûr et net, et tirait au hasard. Ensuite il fit fonctionner son arme comme une machine, automatiquement. Il perdait soudain tout souci de lui-même, et ne pensait plus aux menaces du destin. Il n’était plus un homme, mais le membre quelconque d’un grand corps.

La Conquête du courage est le chef-d’oeuvre de Stephen Crane (1871-1900), journaliste, écrivain, ami de Joseph Conrad et d’Henry James.

  • Titre : La Conquête du courage
  • Auteur : Stephen Crane (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Dominique Aury
  • Langue d'origine : anglais (États-Unis)
  • Date : octobre 2006
  • Nombre de pages : 256 p.
  • ISBN : 2-916266-13-5
  • Prix : 16,50 €

Thomas De Quincey, Confessions d’un mangeur d’opium anglais

quincey - copieEn 1821, quand paraissent les Confessions d’un mangeur d’opium, De Quincey est âgé de trente-six ans et sa réputation d’homme de lettres n’est plus à faire. Il consomme de l’opium depuis quinze ans ; père de plusieurs enfants, il est très lourdement endetté.

Écrites en quelques semaines dans un appartement londonien où il se dissimule pour échapper à ses créanciers, les Confessions sont d’abord pour lui un moyen de s’assurer un succès de librairie. Elles resteront le plus grand texte qu’il ait jamais écrit, l’un des plus touchants, plongée introspective sans équivalent dans la littérature de son époque.

  • Titre : Confessions d’un mangeur d’opium anglais
  • Auteur : Thomas de Quincey (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Henry Borjane
  • Langue d'origine : anglais
  • Date : juin 2014
  • Nombre de pages : 160 p.
  • ISBN : 979-10-91896-26-9
  • Prix : 11,50 €

Arthur Conan Doyle, La Ligue des rouquins

Lorsqu’un petit négociant rend visite à Sherlock Holmes pour se plaindre de la mystérieuse Ligue des rouquins, il faut peu de temps au célèbre détective pour comprendre que derrière cette affaire pourrait se dissimuler la préparation d’un audacieux forfait.

Quels sont les desseins de l’énigmatique créateur de la Ligue des rouquins ? La question a son importance : il semblerait que cette curieuse institution ait un but tout particulièrement lucratif…

  • Titre : La Ligue des rouquins
  • Auteur : Arthur Conan Doyle (consulter sa biographie)
  • Traduction : Marie Picard
  • Langue d'origine : anglais
  • Date : février 2010
  • Nombre de pages : 64 p.
  • ISBN : 978-2-916266-63-3
  • Prix : 5,50 €

Francis Scott Fitzgerald, Le Troisième Coffret

Parvenu à l’âge de soixante ans, Cyrus Girard, célèbre magnat de Wall Street, décide d’honorer une promesse faite à son épouse et de prendre sa retraite.

Il convoque donc les trois fils de ses trois meilleurs amis pour leur faire une proposition peu banale : tous trois sont engagés dans sa compagnie pour trois mois.

À l’issue de ce délai, celui qui sera parvenu à surpasser les deux autres se verra désigné comme héritier de l’empire financier Cyrus Girard Inc., et pourra obtenir la main de la ravissante Lola, fille unique de l’homme d’affaires.

Les trois prétendants acceptent sans hésiter de relever ce défi. Doit-on préciser que, bien évidemment, rien ne va se dérouler comme prévu ?

  • Titre : Le Troisième Coffret
  • Auteur : Francis Scott Fitzgerald (consulter sa biographie)
  • Traduction : Marie Picard
  • Langue d'origine : anglais (États-Unis)
  • Date : avril 2017
  • Nombre de pages : 48 p.
  • ISBN : 979-10-91896-59-7
  • Prix : 5,50 €

Thomas Hardy, Loin de la foule déchaînée

Jeune femme d’une grande beauté et au caractère impétueux, Batsheba Everdene hérite à vingt ans d’un beau domaine, qu’elle dirige seule. Quand un incendie se déclare dans sa propriété, un ancien soupirant ayant connu des revers de fortune, Gabriel Oak, apporte une aide précieuse pour sauver ses récoltes. Elle lui procure un emploi parmi ses gens, mais devient l’élue de deux autres prétendants, bien décidés à obtenir sa main. Oak s’avérera quant à lui d’une étonnante fidélité…

Publié en 1874, Loin de la foule déchaînée est le premier des grands romans de Thomas Hardy (1840-1928), à qui il apporte la notoriété. Il marque l’apparition dans son œuvre de la région imaginaire du Wessex, calquée sur son Dorset natal. C’est le texte fondateur d’un univers familier aux lecteurs de Tess d’Urberville ou Jude l’obscur.

  • Titre : Loin de la foule déchaînée
  • Auteur : Thomas Hardy (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Thierry Gillyboeuf
  • Langue d'origine : anglais
  • Date : mai 2011
  • Nombre de pages : 432 p.
  • ISBN : 978-2-916266-80-0
  • Prix : 24,50 €

Thomas Hardy, Le Maire de Casterbridge

Publié en 1886, Le Maire de Casterbridge s’ouvre sur une des scènes les plus dures de l’œuvre de Thomas Hardy : au cours d’une beuverie, un jeune ouvrier agricole décide de vendre femme et enfant aux enchères à ses compagnons de hasard.

Vingt ans plus tard, le même homme est devenu l’un des notables de Casterbridge – nom romanesque de Dorchester, où s’enracine la vie de Thomas Hardy.

La rencontre d’un jeune homme va précipiter le destin de celui que l’auteur, sans jamais le juger, décrit comme impulsif, colérique, dominateur, mais aussi capable de droiture et de fidélité, victime d’impulsions irraisonnées qui amèneront sa complète déchéance.

 
  • Titre : Le Maire de Casterbridge
  • Auteur : Thomas Hardy (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Philippe Néel
  • Langue d'origine : anglais
  • Date : mai 2008
  • Nombre de pages : 352 p.
  • ISBN : 978-2-916266-32-9
  • Prix : 21,50 €

Nathaniel Hawthorne, L’Expérience du docteur Heidegger


Avez-vous jamais entendu parler de la Fontaine de Jouvence, demanda le docteur Heidegger, celle que Ponce de León, l’aventurier espagnol, a recherchée voilà deux ou trois siècles ? Si mes informations sont bonnes, elle se situe au sud de la péninsule de Floride, dans les environs du lac Macao.

Nathaniel Hawthorne (1804-1864) retrouve le mythe de la Fontaine de Jouvence et offre à son lecteur ce conte grinçant que Poe décrit comme « excessivement bien conçu, et exécuté avec une habileté sans pareille ».

Lire la note de l’auteur : ici.

  • Titre : L'Expérience du docteur Heidegger
  • Auteur : Nathaniel Hawthorne (consulter sa biographie)
  • Traduction : Paul Hermann
  • Langue d'origine : anglais (États-Unis)
  • Date : novembre 2007
  • Nombre de pages : 48 p.
  • ISBN : 978-2-916266-24-4
  • Prix : 5,00 €

Henry James, L’Élève


Pendant les premières semaines, lorsqu’ils firent connaissance, Morgan lui avait semblé aussi énigmatique qu’une page écrite dans une langue inconnue – différant du tout au tout des petits Anglo-Saxons prévisibles qui lui avaient donné une fausse image de l’enfance…

En 1891 paraît L’Élève. Henry James y explore la relation ambiguë entre un enfant maladif d’une fascinante intelligence, dernier-né d’une famille d’américains déclassés, et son précepteur, irrémédiablement lié à lui par une affection sans mesure.

La finesse dans l’analyse des personnages et un sens aigu de la dramatisation font de cette nouvelle, conçue avec la minutie d’une tragédie, un des textes les plus marquants d’Henry James.

  • Titre : L'Élève
  • Auteur : Henry James (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Paul Hermann
  • Langue d'origine : anglais (États-Unis)
  • Date : mars 2008
  • Nombre de pages : 128 p.
  • ISBN : 978-2-916266-28-2
  • Prix : 9,50 €

Henry James, Les Dépouilles de Poynton

jamespoyntonMrs. Gereth a consacré son existence à réunir des œuvres d’art incomparables pour orner son manoir de Poynton, devenu célèbre dans toute l’Angleterre.

Quand son fils et unique héritier décide de se marier, elle se voit contrainte de lui céder sa demeure, ce à quoi elle pourrait se résigner si le brave garçon, au cœur d’or mais sans grand discernement, n’avait choisi pour épouse une parvenue au goût résolument vulgaire

Laisser l’œuvre de sa vie aux mains d’une béotienne est un supplice pour la machiavélique Mrs. Gereth, d’autant qu’elle est certaine d’avoir trouvé pour son fils – et pour ses collections – la compagne idéale en la personne de Fleda Vetch, belle jeune femme désargentée..

Publié en 1897, la même année que Ce que savait Maisie, Les Dépouilles de Poynton s’inscrit dans la lignée des grands chefs-d’œuvre d’Henry James.

  • Titre : Les Dépouilles de Poynton
  • Auteur : Henry James (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Simone David
  • Langue d'origine : anglais (États-Unis)
  • Date : juin 2015
  • Nombre de pages : 224 p.
  • ISBN : 979-10-91896-34-4
  • Prix : 14,50 €

Rudyard Kipling, Le Perturbateur du trafic

Il n’y a rien d’agréable à se voir imposer la société d’autrui pour une nuit entière. Je regardai Fenwick, et Fenwick me regarda, chacun de nous jaugeant la capacité de l’autre à infliger ou supporter l’ennui. Fenwick était un vieil homme, complètement rasé, grisonnant, qui avait suivi la mer pendant trente ans…

  • Titre : Le Perturbateur du trafic
  • Auteur : Rudyard Kipling (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Louis Fabulet, Robert d'Humières
  • Langue d'origine : anglais
  • Date : avril 2006
  • Nombre de pages : 48 p.
  • ISBN : 2-916266-09-7
  • Prix : 5,00 € [ouvrage épuisé]

Rudyard Kipling, Simples contes des collines

Les Indes britanniques sont un monde où la pitié n’est pas de mise. On y croise de séduisants chasseurs de papillon, des Vénus improbables, de faux fakirs, de vrais escrocs, de jeunes militaires anglais naïfs, de vieux soldats bagarreurs, des fonctionnaires trop zélés, des érudits rongés par l’alcoolisme… Avec un goût très prononcé pour les plus fines caricatures et un sens de l’observation jamais pris en défaut, Kipling fait revivre, dans ces quarante nouvelles que Borges qualifiait de « laconiques chefs-d’œuvre », tout le continent qui lui a offert ses plus heureuses années de jeunesse.

Simples contes des collines est le premier recueil publié par leur auteur, futur Prix Nobel, à l’âge de vingt-deux ans.

  • Titre : Simples contes des collines
  • Auteur : Rudyard Kipling (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Albert Savine, Théo Varlet
  • Langue d'origine : anglais
  • Préfacier : Alberto Manguel
  • Date : janvier 2009
  • ISBN : 9782916266404
  • Prix : 19,50 €

David Herbert Lawrence, Le Renard

Deux jeunes citadines rachètent une ferme dans la campagne anglaise, où elles vivent tant bien que mal. À la fin de la Première Guerre mondiale, le retour d’un jeune soldat amène une intrigue où la volonté de domination tiendra une place capitale.

Pour Lawrence, la séduction n’a rien d’un art ; elle renvoie à quelque chose de profondément animal en chacun de nous, au-delà des affinités amoureuses, et d’ailleurs de tout comportement sensé…

David Herbert Lawrence (1885-1930) est particulièrement connu pour trois de ses romans : Femmes amoureuses, Le Serpent à plumes et L’Amant de Lady Chatterley. Il fut également l’auteur de courts récits, parmi lesquels on distingue Le Renard comme une de ses plus belles réussites.

  • Titre : Le Renard
  • Auteur : David Herbert Lawrence (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Paul Jimenes
  • Langue d'origine : anglais
  • Date : novembre 2009
  • Nombre de pages : 128 p.
  • ISBN : 978-2-916266-56-5
  • Prix : 9,50 €

Jack London, Les Morts concentriques

london - morts concentriques - sillageLa folle cupidité des hommes des grandes cités, la rouerie des trafiquants du Klondike, les aspirations bourgeoises des indigènes d’un atoll du Pacifique… Les décors des trois nouvelles de ce recueil sont aussi différents que chers à London ; il y met en scène des personnages aux prises avec leurs passions, nobles ou mesquines, et confrontés à la violence éternelle du monde qui les entoure.

Ce volume contient : Les Morts concentriques, La Face perdue et La Maison de Mapuhi. Ces nouvelles avaient été choisies en leur temps par Jorge Luis Borges pour donner la pleine mesure de la diversité du talent de London, dans le cadre de la Bibliothèque de Babel dont il était l’éditeur.

  • Titre : Les Morts concentriques
  • Auteur : Jack London (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Marie Picard
  • Langue d'origine : anglais (États-Unis)
  • Date : avril 2013
  • Nombre de pages : 96 p.
  • ISBN : 979-10-91896-07-8
  • Prix : 8,50 €

Katherine Mansfield, La Mouche et autres nouvelles

Quelle que soit la façon dont ils choisissent de s’aveugler, se réfugiant derrière leur richesse, leur travail, leur vanité ou leur candeur, les personnages de Katherine Mansfield (1888-1923) voient leur univers bouleversé par l’irruption de la réalité ou, tout simplement, par l’expression involontaire de leurs sentiments véritables.

Satire de la bourgeoisie anglo-saxonne de ce début de siècle, les nouvelles de Mansfield sont surtout l’occasion pour son auteur de peindre situations et portraits avec une légèreté et un naturel que lui enviait son amie Virginia Woolf.

Ce volume comprend : La Mouche, Félicité, Psychologie, La Journée de Mr. Reginald Peacock, Sun et Moon.

  • Titre : La Mouche et autres nouvelles
  • Auteur : Katherine Mansfield
  • Traduction : Marie Picard
  • Langue d'origine : anglais
  • Date : novembre 2012
  • Nombre de pages : 80 p.
  • ISBN : 979-10-91896-02-3
  • Prix : 7,50 €

Herman Melville, Le Grand Escroc

Un premier avril, au lever du soleil, un homme vêtu de couleurs pâles apparut sur le quai de la ville de Saint-Louis.

Le Grand Escroc, dernier roman publié par Herman Melville, retrace la fructueuse journée d’un fabulateur machiavélique, monté à bord d’un vapeur, sur le Mississipi. Imprévisible, insaisissable, il use des plus surprenantes métamorphoses pour placer le genre humain face à ses ridicules – et à ses éternelles contradictions.

Lire la note de l’éditeur : ici.

  • Titre : Le Grand Escroc
  • Auteur : Herman Melville (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Henri Thomas
  • Langue d'origine : anglais (États-Unis)
  • Date : octobre 2006
  • Nombre de pages : 416 p.
  • ISBN : 2-916266-12-7
  • Prix : 17,50 €

Henry Miller, Un diable au paradis

En 1947, Henry Miller vit avec sa femme et sa fille à Big Sur, Californie, dans une petite maison perdue au milieu de montagnes sauvages. Quand il propose à un ami vieillissant, toxicomane repenti, astrologue de son état, de venir vivre avec eux, il ne soupçonne pas qu’il commet une erreur grossière.

De chamailleries en confrontations improbables, Miller découvre qu’un enfant gâté reste, à soixante ans, un enfant gâté et que la familiarité avec les astres n’exclut pas un manque absolu de savoir-vivre.

Henry Miller (1891-1980) exerce mille petits métiers avant de décider, à trente-trois ans, de vivre de sa plume. Il passe dix ans à Paris, où il écrit Tropique du Cancer et Tropique du Capricorne, puis s’installe en Californie, où il vivra jusqu’à sa mort. Entre deux divorces, il peint, écrit et voyage en Europe. Il meurt en 1980, âgé de quatre-vingt-neuf ans.

  • Titre : Un diable au paradis
  • Auteur : Henry Miller (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Alex Grall
  • Langue d'origine : anglais (États-Unis)
  • Date : octobre 2009
  • Nombre de pages : 192 p.
  • ISBN : 978-2-916266-52-7
  • Prix : 13,50€

Robert Louis Stevenson, Le Roman du Prince Othon

Quand un prince voyage incognito, il s’expose à entendre des choses bien désagréables. Othon, séduisant jeune homme, règne dans l’insouciance sur une petite principauté allemande, quand par hasard il apprend qu’il lui reste quarante-huit heures pour éviter une déclaration de guerre, se débarrasser d’un dangereux arriviste et sauver son couple du naufrage.

Qui pourrait venir à bout de pareille situation ? De péripétie en rebondissement, Stevenson construit sans en avoir l’air un conte initiatique d’une grâce parfaite.

Robert Louis Stevenson lutta sa vie durant contre une santé défaillante, un père tyrannique et une irrésistible envie de parcourir le monde, sans trêve ni repos. Auteur de L’Île au trésor et de L’Étrange Cas du Dr. Jekyll et de Mr. Hyde, il meurt aux Samoa, âgé de quarante-quatre ans.

  • Titre : Le Roman du prince Othon
  • Auteur : Robert Louis Stevenson (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Egerton Castle
  • Langue d'origine : anglais (Écosse)
  • Préfacier : Egerton Castle (lire la préface)
  • Date : février 2010
  • Nombre de pages : 288 p.
  • ISBN : 978-2-916266-61-9
  • Prix : 16,50 €

Robert Louis Stevenson, Aes Triplex

Nous pouvons jouer avec le mot vie et sa douzaine de sens différents jusqu’à ce que nous soyons las de jouer ; nous pouvons discuter dans divers langages de toutes les philosophies de la terre, mais un fait demeure indubitable – nous n’aimons pas la vie, tout préoccupés que nous sommes de la conserver ; à vrai dire nous n’aimons pas la vie du tout, mais le fait d’être vivant. (R. L. Stevenson)

  • Titre : Aes Triplex
  • Auteur : Robert Louis Stevenson (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Marie Picard
  • Langue d'origine : anglais (Écosse)
  • Date : juin 2007
  • Nombre de pages : 48 p.
  • ISBN : 978-2-916266-21-3
  • Prix : 5,00 €

Robert Louis Stevenson, Les Porteurs de lanternes

On dit que dans le sein de l’homme le plus ordinaire un poète est mort jeune. Mais il est peut-être plus juste d’affirmer que ce barde, même s’il ne fait pas partie des grands, survit dans presque tous les cas et qu’il est le sel de la vie de celui qui l’abrite. Jamais justice n’est rendue aux multiples ressources et à la fraîcheur méconnue de l’imagination de l’homme… – R.L. Stevenson

  • Titre : Les Porteurs de lanternes
  • Auteur : Robert Louis Stevenson
  • Traduction : Marie Picard
  • Langue d'origine : anglais (Écosse)
  • Date : février 2009
  • Nombre de pages : 48 p.
  • ISBN : 978-2-916266-43-5
  • Prix : 5,00 €

Robert Louis Stevenson, Les Porteurs de lanternes et autres essais

porteursmoyenneOn dit que dans le sein de l’homme le plus ordinaire un poète est mort jeune. Mais il est peut-être plus juste d’affirmer que ce barde, même s’il ne fait pas partie des grands, survit dans presque tous les cas et qu’il est le sel de la vie de celui qui l’abrite. Jamais justice n’est rendue aux multiples ressources et à la fraîcheur méconnue de l’imagination de l’homme…

Ce volume comprend : Un chapitre sur les rêves, Plaidoyer pour les oisifs, Mendiants, Les Porteurs de lanternes, Aes Triplex, El Dorado et Pulvis et umbra.

  • Titre : Les Porteurs de lanternes et autres essais
  • Auteur : Robert Louis Stevenson (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Marie Picard
  • Langue d'origine : anglais (Écosse)
  • Date : octobre 2012
  • Nombre de pages : 128 p.
  • ISBN : 978-2-916266-99-2
  • Prix : 9,50 €

Robert Louis Stevenson, Enlevé ! Les Aventures de David Balfour

enleveEn 1752, l’Écosse se relève à peine d’une guerre meurtrière. Le pouvoir anglais fait peser lourdement sa main sur les clans highlanders qui l’ont défié. Depuis leur exil, les chefs de clan survivants tentent de ranimer une rébellion vouée à l’échec.

C’est le décor que Stevenson choisit pour Enlevé !. Il y retrace les pérégrinations d’un jeune héritier spolié par un oncle qui veut le faire disparaître et d’un rebelle pourchassé par les anglais – improbable duo que seul le statut de fugitif va rapprocher.

Reconstitution historique d’une grande fidélité, Enlevé ! parut en 1886, la même année que L’Étrange Cas du Dr. Jekyll et de Mr. Hyde, et reste l’un des plus célèbres romans d’aventures de Stevenson.

  • Titre : Enlevé ! Les Aventures de David Balfour
  • Auteur : Robert Louis Stevenson (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Théo Varlet
  • Langue d'origine : anglais (Écosse)
  • Date : mai 2015
  • Nombre de pages : 320 p.
  • ISBN : 979-10-91896-33-7
  • Prix : 15,50 €

Robert Louis Stevenson, Mendiants

Dans un pays de collines, vaste, lumineux et plein d’attrait, j’ai eu le bonheur, dans ma jeunesse, de faire la connaissance d’un certain mendiant…

Stevenson s’inspire des souvenirs que lui laissèrent les vagabonds croisés en Écosse durant ses jeunes années pour composer ce court texte, à la fois réflexion morale sur le don et célébration de la profondeur de l’instinct littéraire. L’écrivain s’y présente à son lecteur avec la simplicité et la force d’un style qui le classe parmi les grands.

  • Titre : Mendiants
  • Auteur : Robert Louis Stevenson (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Marie Picard
  • Langue d'origine : anglais (Écosse)
  • Date : mars 2006
  • Nombre de pages : 48 p.
  • ISBN : 2-916266-05-4
  • Prix : 5,00 €

B. Traven, Le Trésor de la Sierra Madre

Chef-d’œuvre de B. Traven, l’un des auteurs les plus mystérieux du xxe siècle, Le Trésor de la Sierra Madre est le récit des aventures de trois chercheurs d’or réunis par un éternel et inaccessible rêve.

Portée à l’écran par John Huston en 1948, cette sombre fable consacrée à l’avidité, à la grande misère et à la violence des hommes a acquis le statut de livre-culte. Le lecteur français n’en connaissait pourtant qu’une traduction partielle.

Avec cette première traduction intégrale, il est enfin possible de découvrir dans toute son âpreté ce roman foisonnant, anarchique, au terme duquel chaque personnage ne se voit offrir que ce qu’il valait.

Lire la note sur Le Trésor de la Sierra Madre : ici.

  • Titre : Le Trésor de la Sierra Madre
  • Auteur : B. Traven (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Paul Jimenes
  • Langue d'origine : anglais
  • Date : novembre 2008
  • Nombre de pages : 320 p.
  • ISBN : 979-10-91896-22-1
  • Prix : 21,50 €

Anthony Trollope, Une femme sans protecteur

trollopeLes trois nouvelles qui composent ce recueil, traduites pour la première fois en français, forment une satire de la bourgeoisie anglaise en voyage. Le lac de Côme, Rome, Le Caire : autant de décors rêvés pour les catastrophiques aventures de chefs de famille maussades, d’artistes ratés, de ravissantes jeunes filles à marier…

Conteur exceptionnel, Trollope voit en la mesquinerie, la vanité et le goût du lucre de véritables bénédictions : ils constituent pour lui un inépuisable sujet d’amusement.

Anthony Trollope (1815-1882) est l’un des grands romanciers de l’époque victorienne. Auteur prolifique, il laisse plusieurs dizaines de nouvelles et près de cinquante romans, dont Phinéas Finn et Les Tours de Barchester.

  • Titre : Une femme sans protecteur
  • Auteur : Anthony Trollope (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Marie Picard
  • Langue d'origine : anglais
  • Date : novembre 2014
  • Nombre de pages : 144 p.
  • ISBN : 979-10-91896-30-6
  • Prix : 11,50 €

Nathanael West, Miss Lonelyhearts

Miss Lonelyhearts est le pseudonyme d’un jeune chroniqueur chargé de dispenser ses conseils aux cœurs brisés et aux laissés-pour-compte qui lui adressent quotidiennement un flot de lettres emplies de leur misère, de leurs échecs et de leurs humiliations.

Incapable de faire preuve du cynisme et de l’indifférence que requiert son emploi, échoué un peu malgré lui dans le milieu à la page des journalistes new-yorkais, en cette Amérique puritaine et hypocrite de la Prohibition, il sombre peu à peu dans une dépression dont ni l’alcool, ni les distractions amoureuses, ni ses rêves ne peuvent le tirer. Héraut de carton-pâte d’une humanité souffrante, Don Quichotte apointé et menteur, il se retrouve la victime lucide d’une supercherie dont il croyait être l’acteur…

  • Titre : Miss Lonelyhearts
  • Auteur : Nathanael West
  • Traduction : Marie Picard
  • Langue d'origine : anglais (États-Unis)
  • Date : août 2011
  • Nombre de pages : 128 p.
  • ISBN : 978-2-916266-82-4
  • Prix : 9,50 €

Thomas Wolfe, L’Histoire d’un roman

9791091896498Resté inédit en France durant huit décennies, L’Histoire d’un roman est un des textes majeurs de Thomas Wolfe, et l’un de ceux où il se livre le plus à propos de sa vie d’écrivain.

Admiré de Faulkner, de Kerouac ou de Philip Roth, Wolfe fut l’une des très grandes voix du XXe siècle américain. Mort en 1938 à l’âge de trente-huit ans, il ne publia de son vivant que deux longs romans, quelques nouvelles et cette Histoire d’un roman, texte éminemment personnel dans lequel il expose le travail qui l’a mené à l’écriture de son premier roman, puis, après le succès remporté par celui-ci, les cinq années tourmentées qui aboutirent à la publication du deuxième, trois ans avant sa mort.

Réflexion sur le processus créatif et la recherche d’un style qui lui soit absolument propre, L’Histoire d’un roman est à la fois un art d’écrire et un art d’exister, en dépit de ses démons – ou peut-être grâce à eux.

  • Titre : L’Histoire d’un roman
  • Auteur : Thomas Wolfe
  • Traduction : Matthieu Gouet
  • Langue d'origine : anglais (États-Unis)
  • Date : Mai 2016
  • Nombre de pages : 80 p.
  • ISBN : 979-10-91896-49-8
  • Prix : 7,50 €

Virginia Woolf, La Mort de la phalène

Les phalènes que l’on voit voler dans la lumière du jour sont improprement appelées phalènes ; jamais elles ne font naître cette sensation de bien-être venue des nuits d’automne profondes et du lierre en fleur, sensation que le plus ordinaire des papillons de nuit, dormant dans l’ombre du rideau avec ses ailes doublées de fauve, éveille immanquablement en nous.

Comment caractériser les six étranges nouvelles qui composent ce recueil : récits, poèmes en prose ? Fables hybrides où le rêve est une façon d’explorer la réalité, ils comptent indubitablement parmi les plus remarquables des textes courts que Virginia Woolf ait écrits. Elle publia cinq d’entre eux de son vivant, dans l’unique recueil qu’elle ait choisi de faire paraître. Le sixième, La Mort de la phalène, terrible et merveilleuse parabole sur la beauté, la fragilité et l’inutilité de toute vie, parut un an après son décès.

  • Titre : La Mort de la phalène
  • Auteur : Virginia Woolf (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Marie Picard
  • Langue d'origine : anglais
  • Date : juin 2012
  • Nombre de pages : 80 p.
  • ISBN : 978-2-916266-96-1
  • Prix : 7,50 €

Israël Zangwill, Le Roi des Schnorrers

zangwillUn schnorrer est, en yiddish, un mendiant dont le talent réside dans la verve avec laquelle il amène les donateurs potentiels à exercer la charité à son profit.

Dans le quartier juif de Londres, à la fin du XVIIIe siècle, le Roi des Schnorrers est Manasseh da Costa, sépharade à l’imposante stature et à l’éloquence redoutable. Sa maîtrise des textes sacrés et ses dons de dialecticien n’ont d’équivalent que son aplomb ; du financier le plus avisé au rabbin le plus retors, personne n’est en mesure de se soustraire à sa volonté.

Quand un petit schnorrer polonais fraîchement émigré, aussi modeste que roué, va se mettre en tête d’épouser sa fille, un combat sans merci va s’engager…

Roman d’une drôlerie irrésistible, Le Roi des Schnorrers est l’un des textes les plus fameux d’Israël Zangwill (1864-1926).

  • Titre : Le Roi des Schnorrers
  • Auteur : Israel Zangwill (consulter sa biographie et sa bibliographie)
  • Traduction : Georges Dreyfus
  • Langue d'origine : anglais
  • Date : novembre 2015
  • Nombre de pages : 176 p.
  • ISBN : 979-10-91896-39-9
  • Prix : 12,50 €